© Justin Hofman

L’océan c’est le soleil, la plage, la mer, les vacances… mais pas seulement…

C’est aussi …5 millions de tonnes d’emballages ménagers sont jetés en France chaque année et 206 kg de déchets plastique atterrissent chaque seconde dans les océans, selon Surfrider Foundation.

©Tuxboard

« Je naviguais à mille milles de toute terre habitée, en plein milieu de l’océan. Et pourtant, même là, il y en avait : des bidons, des sacs, des pains de polystyrène… Dans les cinquantièmes hurlants, je me souviens avoir vu des dizaines de sacs échoués… Mes premières colères sont nées là », raconte la navigatrice Catherine Chabaud, qui n’a, depuis, cessé de s’engager.

 

Si rien n’est fait, la mer comptera en 2050 plus de plastiques que de poissons… nous sommes à l’origine de ce désastre et nous sommes tous impactés par les conséquences dramatiques sur l’écosystème et les biodiversités.

Alors comment faire ? et bien sensibiliser n’est pas assez, il faut informer, partager et bien faire comprendre que nous attaquons la biodiversité dont nous faisons d’ailleurs partie. Du coup nous avons choisi de mettre en avant Alexia, jeune surfeuse de 22 ans, confrontée quotidiennement à ce problème et actrice du changement qu’elle désire voir s’engager.

Écoutez le message qu’Alexia veut nous faire passer en cliquant sur ce lien :

Alexia récupère les déchets qu’elle voit lors des sessions de surf et remarque que nombre de surfeurs le font aussi. Si ce geste peut sembler à première vue anodin, il exprime à nos yeux cette volonté de voir les mentalités changer et cette réelle envie de sauver notre planète. Pas la peine d’être sur la côte pour se joindre à ce mouvement, tous les jours on s’impose des règles :

  • plus de sac plastique, et hop, on sort son tote-bag pour y glisser nos courgettes
  • plus de coton tige en plastique, il en existe en bois, tout aussi efficace
  • éviter au maximum les emballages et privilégier les cartons

Notre belle Côte Basque est, elle aussi, polluée… voici un cliché de juin 2018

Chez Mood-eh, nous n’utilisons que des tissus éco-friendly, nos cartons de livraison sont en carton entièrement recyclables et nous prônons la slow-fashion avec des modèles en éditions limitées pour une consommation raisonnée.

Plusieurs associations et fondations sont là pour vous en apprendre plus :

Remerciements à Alexia KEFER, pour son témoignage et son action, à Laura HIRIGOYEN, pour les vidéos, Émilie VASINIAC, pour les photos et à toute l’équipe de BELA GORRI à Bidart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *